8 mars – Pour une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée

Email Print PDF Share on facebook 

Le PSV dépose au Grand Conseil un postulat visant à promouvoir les postes à temps partiel au sein de l’Administration cantonale vaudoise en introduisant de la flexibilité pour les postes à 100%. Cette flexibilité offre de nouvelles perspectives aux femmes et aux hommes qui désirent consacrer un peu de temps à leur famille tout en poursuivant leur carrière professionnelle. Une telle mesure permettra une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée et offrira la possibilité d’avoir davantage de femmes à des postes clés.

 

 

Les femmes sont toujours largement sous-représentées dans les postes clés. Selon StatVD, elles ne sont seulement que 25% dans les classes salariales 14 à 18, qui sont souvent associées à des postes à responsabilité hiérarchique. Une des causes de cette inégalité entre femmes et hommes est la difficile conciliation entre vie professionnelle et vie privée, qui touche majoritairement les femmes. S’y ajoute le fait que les jeunes hommes aspirent, eux aussi, à une meilleure répartition des tâches parentales. Le travail à temps partiel permet d’améliorer cette situation. En 2012 dans le Canton de Vaud, le temps partiel concernait 53% de la population féminine active (contre 13% pour la population masculine). Toutefois, même si le temps partiel n’est plus limité aux postes subalternes, des efforts peuvent encore être effectués au niveau des postes à 100% : l’introduction d’une mesure volontariste dans ce domaine avec la mise au concours de tous les postes à plein temps à 80-100% ou avec une indication relative au temps partiel. Cela permettrait aux jeunes parents d’envisager une carrière professionnelle sans avoir à « sacrifier » leur vie de famille. Ce modèle est par ailleurs encouragé par la Confédération et certains départements qui ont mis tous les postes à 100% systématiquement au concours à 80-100%, ce qui a conduit à une augmentation conséquente des candidatures féminines.

Alors que l’Etat et les employeurs du Canton s’engagent, avec le paquet RIE 3-vd, à tripler les investissements pour l’accueil de jour et quasiment doubler les places afin de faciliter la conciliation entre vie professionnelle et vie privée, il convient également de mettre en place des incitatifs qui permettent aux femmes et aux hommes de travailler à temps partiel, également dans des postes à responsabilité.

Afin de rappeler que l’égalité entre femmes et hommes n’est pas encore garantie, la Commission égalité du PSV distribuera ce jour, parallèlement à ce dépôt, un tract rappelant certains combats du PSV qu’il reste à mener : égalité salariale, parité à tous les niveaux dans le monde professionnel, développement des structures d’accueil de jour, congé paternité, lutte contre les violences faites aux femmes.

Vous êtes ici: Publications Communiqués de presse 2016 8 mars – Pour une meilleure conciliation entre vie professionnelle et vie privée