Le PSV dénonce la fermeture des IRL

Email Print PDF Share on facebook 

120721_schwiizprinters-carreLe Parti socialiste vaudois dénonce avec vigueur l’annonce faite ce jour par Swissprinters de la suppression de 120 emplois et de la fermeture des IRL. Il regrette que des solutions de reprise des activités aient été écartées par les actionnaires et, tout en témoignant sa solidarité aux employé-e-s concerné-e-s, appelle au respect des droits syndicaux et au droit de consultation en particulier. Considérant la décision inacceptable et dans l’attente d’une solution garantissant un maintien de l’emploi sur sol vaudois, le PSV cesse toute relation commerciale avec Swissprinters.

Le Parti socialiste vaudois a appris avec consternation et dénonce avec vigueur la décision du groupe Swissprinters de fermer les Imprimeries réunies de Lausanne (IRL) sises à Renens et de licencier une centaine de personnes. Affaiblies dans un premier temps par l’absence d’investissements à Lausanne, la succursale romande du groupe détenue par Ringier, Tamedia et la NZZ n’a sciemment pas obtenu les moyens d’assurer sa viabilité ces dernières années. De fait, le groupe Swissprinters a cherché à capter les clients vaudois et romands pour ses usines alémaniques au mépris du tissu économique local et des compétences qui s’y sont développées. Ce départ est inacceptable pour le PSV, une part importante des travaux d’imprimerie ne pouvant en l’état aucunement être effectuée par une autre entreprise conventionnée sur sol vaudois. Cette décision est donc dommageable pour les personnes concernées, pour l’ensemble de l’économie et pour les conditions de travail d’une branche déjà sinistrée.

Le PSV constate avec regret que les propositions de reprise des activités par de nouveaux investisseurs avec l’appui des collectivités publiques cantonale et communale n’ont apparemment pas obtenu grâce auprès des actionnaires dont l’implantation en Suisse romande a l’air d’être le dernier des soucis. La communication de cette décision en plein été est une stratégie innommable et revient à bafouer les droits syndicaux minimaux, le droit de consultation en particulier.

Suite à cette décision, le PSV témoigne de sa solidarité aux employé-e-s concernés par cette annonce, appelle les autorités cantonales, le département de l’économie en particulier, à garantir un droit de consultation plein et entier et à veiller au respect des droits syndicaux. Il appuiera toute démarche syndicale qui irait dans le sens d’un maintien de l’emploi. De son côté, le PSV cessera toute relation commerciale avec Swissprinters tant que l’entreprise n’aura pas mené une consultation en bonne et due forme et revu sa décision.

120721_kill

Vous êtes ici: Publications Communiqués de presse 2012 Le PSV dénonce la fermeture des IRL