Une majorité sourde au pouvoir d’achat et aux conditions de travail des salarié-e-s

Email Print PDF Share on facebook 
110920_rabais_impotLe PSV dénonce la majorité du Grand Conseil qui reste injustement sourde aux intérêts des salarié-e-s vaudois-es. Alors que le dumping salarial est une préoccupation majeure des Suisses et que le pouvoir d’achat des Vaudois-es est sans cesse plus menacé par les augmentations de primes d’assurance-maladie, le Grand Conseil a refusé une meilleure qualité de vie pour la majorité sociale de ce canton. Un changement de majorité est plus que nécessaire.
Le Parti socialiste vaudois dénonce deux votes du Grand Conseil qui témoignent d’un désintérêt total des conditions de travail et du pouvoir d’achat des salarié-e-s vaudois. Plus attaché à exercer leur vote de manière dogmatique que dans l’intérêt des Vaudois-es, la droite démontre par ces votes la nécessité impérieuse de changer de majorité.
Le groupe socialiste dénonce premièrement l’incurie du Grand Conseil en matière de contrôle des conditions de travail lorsque des mandataires sous-traitent des travaux. Le rejet tant de l’initiative parlementaire que du contre-projet du Conseil d’Etat montre le peu de cas que fait la droite du Grand Conseil des conditions de travail des salarié-e-s vaudois-es. Face aux craintes légitimes de dumping salarial, il s’agissait de donner les outils légaux nécessaires afin de garantir des conditions de travail correctes, notamment dans un cadre de libre circulation des personnes. L’UDC montre ainsi par son vote sa stratégie de pompier pyromane.
Sur le pouvoir d’achat des salarié-e-s, le PS demande de longue date un rabais d’impôt qui garantit un soutien financier substantiel à tous les ménages dont les primes d’assurance-maladie pèsent trop lourd sur le revenu. Le refus en premier débat de reconnaître la validité de l’initiative revient à bafouer la démocratie et témoigne de la peur pour la majorité de droite de voir cette l’initiative populaire « pour un rabais d’impôt qui protège les assuré-e-s » acceptée par le peuple.
Après les votes d’aujourd’hui, en totale déconnexion avec les intérêts et les positions défendues en votations populaires par une majorité de Vaudois-es, le PS est d’autant plus motivé à provoquer un basculement de majorité lors de l’élection complémentaire au Conseil d’Etat.
Vous êtes ici: Publications Communiqués de presse 2011 Une majorité sourde au pouvoir d’achat et aux conditions de travail des salarié-e-s