Toute réforme fiscale doit bénéficier à ceux qui en ont besoin : l’initiative du PS est là pour cela

Email Print PDF Share on facebook 

110620-boursesAprès les cadeaux fiscaux neuchâtelois, le PSV balaie toute baisse d’impôt généralisée qui ne ferait qu’accroître les inégalités sociales et pénaliserait encore plus la classe moyenne vaudoise. Il appelle à une réforme fiscale au bénéfice des classes modestes et moyennes comme le veut son initiative « pour un rabais d’impôt qui protège les assuré-e-s plutôt que les actionnaires ».

Après le vote des Neuchâtelois en faveur d’une fiscalité plus avantageuse envers les personnes morales, les Libéraux ne trouvent rien de mieux que d’entamer les sirènes de la concurrence fiscale et de demander une adaptation de la fiscalité du Canton de Vaud « pour être, lui aussi, attractif ».
Le PS n’entre pas en matière sur des baisses fiscales tant qu’aucune réponse n’a été donnée à son initiative « pour un rabais d’impôt qui protège les assuré-e-s plutôt que les actionnaires ». Afin d’alléger les charges fiscales, des baisses ont déjà été accordées aux Vaudois-es il y a à peine 2 ans avec le soutien du PS. Aujourd’hui, le Canton de Vaud reste très attrayant, principalement pour les personnes les plus aisées et les entreprises; la croissance sur le plan économique et démographique est le témoin de cette situation ; cette réalité n’est par contre pas partagée par la majorité sociale de notre canton pour laquelle le niveau des loyers et le poids des primes d’assurance-maladie est devenu insupportable.

Le PSV maintient que ce sont aujourd’hui les classes modestes et moyennes qui ont besoin d’un soutien et en aucun cas les entreprises internationales ou les contribuables aisés. Toute baisse fiscale généralisée ou en faveur du capital ne ferait qu’accroître les inégalités sociales dans notre canton et ne résoudrait aucunement la baisse du pouvoir d’achat d’une majorité des Vaudois-es. Pire, elle pourrait renforcer une croissance au bénéfice des plus riches, entraînant encore un mouvement haussier des prix des terrains et des loyers.

Par conséquent, le PSV appelle à une détermination rapide sur son initiative « pour un rabais d’impôt qui protège les assuré-e-s plutôt que les actionnaires » ; la logique du rabais d’impôt est aujourd’hui le seul moyen de permettre une réforme fiscale qui profite à celles et ceux qui en ont besoin. Car la santé financière de notre canton doit bénéficier à celles et ceux qui le font : les salarié-e-s. La validité de l’initiative du PSV doit être traitée au plus vite et mise à l’ordre du jour du Grand Conseil à la rentrée.

Vous êtes ici: Publications Communiqués de presse 2011 Toute réforme fiscale doit bénéficier à ceux qui en ont besoin : l’initiative du PS est là pour cela