Les taxes d’études ne doivent pas être un frein à l’égalité des chances

Email Print PDF Share on facebook 

Le PSV dénonce les velléités du président de l’Ecole polytechnique de Lausanne de doubler les taxes d’études. Ce projet contrevient au principe d’égalité des chances. Le PSV dépose dès lors une interpellation au Grand Conseil et invite la population à signer la pétition de la JSV.

 

 

Par une interpellation du député Alexandre Rydlo, le PSV intervient au Grand Conseil concernant les velléités du président de l’EPFL, M. Aebischer, d’augmenter significativement les taxes d’études. M. Aebischer, qui a déjà vainement tenté cette manœuvre en 2009 et en 2012, revient à la charge une 3ème fois, arguant que les coupes dans la formation et la recherche, prévues par la Confédération à hauteur de 500 millions, vont toucher directement son école.

Le PSV estime en premier lieu qu’il faut lutter au niveau fédéral pour que les fonds prévus pour la formation et la recherche ne soient pas diminués. La formation est une des richesses de la Suisse et de telles décisions auraient des impacts concrets sur les étudiant-e-s. Il faut éviter que les études dans les EPF se limitent à des étudiants très doués (via les bourses d’excellence), très aisés, ou alors très endettés. Au final, c’est l’égalité des chances dans l’accès aux études supérieures polytechniques qui serait anéantie. Les exemples anglais et américains ont suffisamment démontré la perversité d’un tel système.

En second lieu, le PSV note que ce n’est pas aux étudiant-e-s et aux futur-e-s étudiant-e-s de l’EPFL de payer la facture de la politique expansionniste démesurée du président de l’EPFL et les coûts abyssaux d’exploitation des bâtiments de prestige construits ces dernières années sur le campus, lesquels ne répondent malheureusement pas toujours aux réels besoins des étudiants en salles d’enseignement, de travaux pratiques, d’exercices ou de places de travail, alors même que le nombre d’étudiant-e-s augmente sans cesse.

Afin de lutter contre cette hausse, le PSV encourage la population à signer la pétition de la JSV disponible ici :

https://secure.avaaz.org/fr/petition/MM_Patrick_Aebischer_et_Johann_SchneiderAmmann_NON_au_doublement_des_taxes_detudes/?preview=live

Vous êtes ici: Publications Communiqués de presse 2015 Les taxes d’études ne doivent pas être un frein à l’égalité des chances