Congrès du 2 juillet: 16'500 signatures et votations de septembre

Le Congrès du PSV du 2 juillet s’est félicité du succès de son initiative et a défini ses recommandations pour les votations de septembre. Le PSV dit OUI au parascolaire et au financement additionnel de l’AI et s’abstient de toute recommandation sur la police unifiée.

Lors du Congrès du soir du 2 juillet, la présidence a tout d’abord tenu à remercier les membres du PSV pour leurs récoltes de signatures. Alors que des partis bourgeois échouent dans des récoltes tout en payant des récolteurs, le PSV a en effet réussi à réunir de manière militante le nombre de signatures nécessaire en deux mois exactement. Depuis l’annonce du début de semaine, le nombre de signatures a encore augmenté et atteint 16'500.

Le Congrès a en outre fixé ses recommandations de vote pour les votations fédérales et cantonales du 27 septembre 2009.

Après un débat nourri et une assemblée partagée sur la question, le Congrès du PSV n’émet pas de recommandation de vote concernant l’initiative pour une police unifiée et plus efficace. L’ensemble des intervenant-e-s a souligné l’importance d’une police de proximité, du contrôle démocratique de la police, des postes supplémentaires nécessaires, du port du matricule et d’une charte éthique. L’initiative ne donne malheureusement pas de garantie sur l’ensemble de ces points et le protocole d’accord serait, tout autant qu’un contre-projet, une réalisation possible de l’initiative, utile aux villes et associations de communes qui fonctionnent, mais guère satisfaisante pour le reste du canton.

Après un discours déterminé d’Anne-Catherine Lyon, le Congrès du PSV a plaidé en faveur du nouvel article 63bis sur l’école à journée continue issu de l’initiative parlementaire Amarelle, en tout point identique à l’initiative populaire des radicaux-libéraux finalement retirée. Ancrer dans la Constitution l’obligation d’offrir un accueil parascolaire permettra une meilleure conciliation entre travail et famille dans tout le canton. Si des villes de gauche comme Lausanne ont consenti des efforts considérables pour répondre aux besoins, l’accueil parascolaire est bien moins développé dans d’autres régions et cet ajout à la Constitution est un premier pas décisif.

Le Congrès du PSV dit un OUI unanime à l’ancrage dans la Constitution de la mission pour le canton et les communes de prévoir un hébergement médico-social et un petit OUI aux dispositions constitutionnelles sur le ministère public. Sur ce point, le PS soutient le progrès que constitue l'élection du procureur général par le Grand Conseil (et plus par le Conseil d'Etat) ainsi que l'affirmation du principe de son indépendance, mais il aurait souhaité qu'il ne dépende plus du Conseil d'Etat et que ses adjoints soient également élus par le Grand Conseil.

Quant aux objets fédéraux, le PSV s’exprime favorablement au financement additionnel de l’assurance-invalidité par une hausse de la TVA. Le PS aurait nettement préféré à ce financement une hausse des cotisations salariales, solution bien plus sociale et qui aurait responsabilisé les employeurs. Face au refus du Parlement de suivre cette voie, il convient toutefois d’assurer le financement de l’AI et de le préserver des projets de démantèlement menés notamment par l’UDC. Le PSV a accepté enfin la renonciation à l’initiative populaire générale.

Vous êtes ici: Accueil Blog