Nos priorités

Email Print PDF Share on facebook 

PLATEFORME ÉLECTORALE DU PS SUISSE
Le PS Suisse a adopté une plate-forme électorale en 10 points qui constituent les priorités du PS sur le plan national pour les élections fédérales du 23 octobre prochain. Le document peut être téléchargé dans son intégralité au format PDF en cliquant ici (http://www.sp-ps.ch/fre/content/download/42381/578758/version/2/file).

Nos priorités
Les Suissesses et les Suisses n’aspirent pas à une vie fondée sur la peur, l’exclusion et l’égoïsme.

Leurs objectifs sont au contraire portés par l’espoir et les perspectives d’avenir. Cette espérance d’un futur meilleur et la volonté de tout mettre en oeuvre pour l’atteindre ont été portées par des générations de socialistes. Des idéaux qui se sont concrètement traduits et ont fait avancer la Suisse. AVS, droit de vote des femmes, congé maternité, adhésion à l’ONU, transfert de la route au rail, solution des délais : pratiquement tous les projets progressistes de notre société découlent d’initiatives socialistes.

Aujourd’hui encore, notre politique doit pouvoir convaincre nos concitoyennes et concitoyens qu’un avenir meilleur est possible. Pour tout le monde et pas pour une poignée de privilégié-e-s. Trop d’intérêts particuliers et autres prétentions de divers lobbies dictent l’action politique. Celle-ci doit au contraire s’en affranchir pour le bien-être et la prospérité de l’ensemble de la population.
Notre démarche se fonde sur les valeurs de liberté, de justice et de solidarité. Le PS souhaite édifier une société où chacun-e puisse librement déterminer sa vie. Une société où chacun-e dispose des mêmes chances pour se construire. Notre action doit veiller à ce que les hommes et les femmes soient enfin traités sur un pied d’égalité et à ce que tous les individus puissent bénéficier des mêmes opportunités, peu importe le hasard de leur naissance ou les coups du sort auxquels les a confrontés leur existence. Ce n’est qu’ainsi que nous parviendrons à édifier une société plus forte. Une société où tout le monde échappe à la violence comme à la détresse financière ou sociale parce nous nous soutenons et nous respectons mutuellement. Cela signifie que quiconque vivant en Suisse fait partie intégrante de notre société et contribue à son devenir.

Dans le contexte économique actuel, le PSV estime primordial de s'engager pour garantir le pouvoir d'achat des ménages et pour développer les prestations publiques essentielles sur le long terme grâce à une politique d'investissements dans les infrastructures. A l'opposé de celles et ceux qui cultivent la démission du politique face aux prétendues lois du marché, le PS s'engage pour que les collectivités publiques, en main de tou-te-s les citoyen-ne-s, garantissent une meilleure qualité de vie, pour tous, sans privilèges.

Pour la santé
Créer une caisse-maladie publique et contrer la toute puissance des assureurs privés

110817_caisse-publique

Le PS s’engage pour un système de santé de qualité, accessible à tous. Alors que de plus en plus de ménages ont des difficultés à payer des primes maladies qui, chaque année, prennent l’ascenseur, la pseudo-concurrence que se livrent les assureurs privés ne sert que leurs intérêts au détriment de ceux des assuré-e-s. Nous voulons donc, grâce à une initiative, introduire une caisse publique sur le modèle de la SUVA : efficace, transparente, s’engageant résolument en matière de prévention. En parallèle, les subsides à l’assurance-maladie doivent être augmentés pour alléger la charge que représentent les primes pour le budget des ménages.

Pour l’emploi
Garantir des emplois de qualité et un salaire minimum

110817_emplois

Quiconque travaille à temps complet doit pouvoir vivre décemment grâce à son salaire. Nous ne pouvons pas admettre que des entreprises, se refusant à verser des salaires convenables, obligent l’aide sociale à faire l’appoint.

Notre initiative rétablit des salaires équitables et vise à permettre à toute la population active de bénéficier des fruits de la croissance. Ces dernières années, l’explosion des bonus et autres rémunérations abusives a considérablement distendu l’écart entre hauts et bas salaires. L’introduction d’un salaire minimum permettra de le combler au bénéfice du plus grand nombre tout comme il constituera une contribution majeure à l’indispensable égalité des salaires entre femmes et hommes. Une telle évolution passe également par l’initiative « 1:12 » qui prévoit que personne – dans une même entreprise – ne puisse gagner plus en un mois que quiconque en une année.

Pour le logement
Créer des logements abordables face au diktat des propriétaires

110817_logements

Les loyers ne cessent d’augmenter dans les villes et les agglomérations. Les propriétaires profitent de la pénurie pour engranger de juteux bénéfices aux dépens des locataires tandis que dans les communes ou cantons qui pratiquent la sous-enchère fiscale, même la classe moyenne n’arrive plus à se loger. Pour le PS, les loyers doivent refléter la réalité des coûts. Il faut promouvoir la construction publique de logements sociaux, les droits des locataires, encourager fortement la constitution de coopératives d’habitation de même qu’un immobilier socialement et écologiquement responsable.

Pour les transports publics
Développer les services publics et faire barrage aux programmes d’économies aveugles

110817_transports

Toute la population profite d’un service public fort et d’infrastructures solides. Les lignes de bus et de chemin de fer, les bureaux de poste, les écoles et les hôpitaux sont essentiels à la cohésion nationale, pour notre qualité de vie et nos emplois. Le PS s’opposera à toute nouvelle libéralisation ou privatisation des services publics ainsi qu’aux mesures d’économies qui viseraient à affaiblir leur qualité. Tailler dans ces prestations, c’est prétériter le futur. Plutôt que de multiplier les programmes d’économies, il faut au contraire investir avec discernement. Dans les transports publics, qu’il s’agisse des transports de proximité comme des lignes internationales, une hausse de l’imposition du bénéfice des entreprises permettrait – par exemple – d’éviter de mettre exclusivement les usagers à contribution. En outre, le trafic de marchandises doit être transféré de la route au rail afin de soulager les axes de transit. Le PS s’oppose enfin au percement d’un 2ème tunnel sous le Gotthard.

Vous êtes ici: Campagne Elections Fédérales 2011 Nos priorités